home | search | sitemap | help
 

 
 
   

Présentation / Débat

Année 2010

 

 
Coupures de presse 32

Rencontre avec la presse


Interview

Vidéos

TGV 574 Km/h

Calculateur Kep et Kg CO2
Comparez l'impact environnemental de vos déplacements selon les différents modes de transport possibles.
 
Correspondance

 
 

ETUDES EN COURS

LGV pointe Bretonne

A l'échelle de l'Europe
Comparatif projet Train Tram Nantes Châteaubriant et liaison T.E.R / R.E.R Châteaubriant Pornic

1- Analyse du projet Tram/Train Nantes - Châteaubriant
(approche urbaine, périurbaine) (photo )

Projet en apparence bien intentionné, mais inadapté car :

(1.1) Avec une vitesse maxi tram / train de 70/100km/h le potentiel de la ligne est sous exploitée; pas d'optimisation alors que le profil de la voie permettrait des vitesses jusqu'à 140 km/h.
Le train tram offrirait un Nantes Châteaubriant en 65/70mn; durée comparable aux années 1970, alors qu'une liaison rapide offrirait des durées de 40 à 45mn.
C'est en termes de temps, un projet sans ambition.

(1.2) Les caractéristiques des équipements "légers", tel que voies, rail, caténaires que prévoit ce projet, sur le tronçon La Chapelle - Châteaubriant condamnent sur ce même tronçon :
- une possible reprise du fret marchandises
- l'implantation ou le développement d'entreprises nécessitant un raccordement ferroviaire.
- une liaison rapide Nantes - Châteaubriant - Rennes.

(1.3) Cette liaison, en fait lente, bétonne pour des décennies le handicap distance du pays de Châteaubriant pour l'implantation d'entreprises ou d'activités.

(1.4) Le tram / train permet (mais seulement au prorata du gain de temps) un report de la route vers le rail.
Il condamne le report du fret marchandises vers le rail; il fragilise ainsi une aide européenne
(programme Marco Polo ou autre aide européenne)

(1.5) Les fréquences prévues sur le tronçon Sucé - Nort sont élevées (14AR); une sensibilisation paraît nécessaire quant au bénéfice de "l'emport" et de l'effort de chacun dans ses déplacements.

(1.6) La mise en terminus (cul de sac) de la ligne à Nantes contribuera à saturer la gare de Nantes Orléans, alors que la zone de la gare n'intéresse que 25 % des voyageurs en tant que destination finale.

(1.7) Ce concept de ligne peu rapide pour desservir Châteaubriant, concentrera sur le tronçon Jonelière - Sucé - Nort une pression énorme sur le foncier.
Avec pour voie de conséquence, un renchérissement du foncier; suivi à terme de l'exclusion de l'accès à la propriété des couches modestes et moyennes des populations originaires du pays.

(1.8) Ce projet ne prévoit pas de site ferroviaire propre aux intersections routières de Doulon, Rte de Paris, St Joseph. Il accroit de ce fait la dangerosité et les risques d'accidents graves.

(1.9) Le choix technique (équipement légers, vitesse limitée) constitue un outil prédisposé pour servir à terme des arrêts rapprochés et une urbanisation galopante de la zone Jonelière à Sucé et au-delà.
Ce concept prépare en fait le gonflement de la grosse ville au détriment de la dynamisation et de la
revitalisation de l'arrière pays:
A une échelle certes plus réduite, ce projet reconduit le schéma parisien; l'éloignement, l'enlèvement du monde agricole, de la nature, aux populations des villes et banlieues.


2- Liaison T.E.R / R.E.R Châteaubriant - Nantes - Aéroport - Pornic (approche régionale)
(photo 101.2.1bis)


Principaux impacts concept liaison rapide :

(2.1) Par sa rapidité, pulvérise le handicap distance du pays de Châteaubriant et de Retz

(2.2) Par ses correspondances (4 lignes tramways + 18 lignes bus) met en place une véritable desserte de l'aéroport Nantes Atlantique, réduisant ainsi les coûts transports, parking aux entreprises, aux voyageurs et employés de l'aéroport.
De surcroît, elle réduit voire annule les besoins de tout nouveau parking à l'aéroport.

(2.3) Par ses correspondances en cascade avec 4 lignes de Tramways, 18 lignes bus) et son tracé légèrement excentré, permet de répartir les charges voyageurs sur le réseau TAN et de réduire ainsi les concentrations du centre ville.

(2.4) Par sa station Malakoff Océan, apporte une accessibilité et une ouverture à tout un quartier

(2.5) Par ses dessertes des facultés et surtout par sa rapidité, dispense les populations étudiantes des pays de Châteaubriant et de Retz de la contrainte financière d'un logement en ville.

(2.6) Par sa desserte de la Beaujoire :
- permet au FCNA et au parc des expositions, une nouvelle approche commerciale et une billetterie commune “transport/entrée"
- permet au FCNA un acheminement direct par trains (TER,TGV) de spectateurs
- permet au FCNA à l'occasion de coupe d'Europe, un transfert direct des supporters de l'aéroport au stade
- permet aux parc des expositions d'optimiser ses salons par trains TER, Trains rapides provenant des villes majeures de l'Ouest.

(2.7) De 2 projets de conceptions différentes (tram / train Nantes-Châteaubriant et rénovation Nantes-Pornic), permet de ne faire qu'un seul projet avec pour conséquence une réduction des coûts études, fournitures, installations, exploitation et maintenance.

(2.8) Par le franchissement en ouvrage supérieur à Malakoff, permet d'alléger le trafic sur l'axe déjà fort encombré Nantes Orléans - Ste Luce - Angers.
Permet en addition le désencombrement des voies à quai en gare de Nantes Orléans.

(2.9) Par une bonne accessibilité du pays de Châteaubriant et de Retz, répartit et par conséquent réduit la pression sur le foncier à vocation d'habitat sur le tronçon Bouaye, Nantes, La Chapelle, Sucé.

(2.10) Ce concept, conforme aux recommandations du livre blanc de la CEE sur les transports à l'horizon 2010, permettrait d'obtenir une contribution européenne pour ce projet.

(2.11) Ce concept permet de concevoir à terme des trains spéciaux (TER, TGV) au départ de Pornic, Châteaubriant ou tout autre ville sur cette ligne.


Remarques : (plan 101.2.1bis)
(1) La fréquence de desserte sur le tronçon Nort - Châteaubriant serait quasiment identique; ceci afin de lisser la pression sur le foncier.
Pour la même raison, la fréquence de desserte serait quasiment identique sur le tronçon Ste Pazanne - Pornic.

(2) Une sécurisation accrue des passages à niveau est possible par la mise à profit des nouvelles technologies. En ce domaine, une coopération constructeurs / universités serait la bienvenue.

(3) Réaliser une évaluation potentiel réserve foncière pour passage en double voies sur section Jonelière - Châteaubriant et Aéroport Nantes - Pornic (horizon 2100....)

(4) Réaliser étude faisabilité d'une piste cyclable sur la plate forme ferroviaire sur:
- tronçon Jonelière - Sucé sur Erdre et au-delà
- tronçon Ouest Aéroport - Ste Pazanne et au-delà.

(5) ouvrir une réflexion pour une liaison ferroviaire rapide (R.E.R) sur axe existant
Châteaubriant- Rennes- Aéroport Rennes St Jacques


Extension du concept T.E.R / R.E.R à l'agglomération Nantaise

Du fait de :
- la densité des structures ferroviaires.
- l'étendue du réseau électrifié en 25000 Volt.
- la disponibilité de matériel roulant bi mode (diesel / électrique)
- l'existence de 2 points de bifurcations (Nantes Orléans et Malakoff)

Un potentiel de liaisons rapides similaires est disponible entre :

- Aéroport Nantes - Ile de Nantes - Malakoff Océan - Ste Luce...
- Aéroport Nantes - Ile de Nantes - Malakoff Océan - Vertou...
- St Luce - Malakoff Loire - Vertou... (**)
- Vertou - Malakoff Loire - Jonelière (**)
- Basse Indre - Nantes Orléans - Jonelière
- Basse Indre - Nantes Orléans - St Luce
- Basse Indre - Nantes Orléans - Malakoff Loire - Vertou...
- Basse Indre - Nantes Orléans - Malakoff Océan - Ile de Nantes - Aéroport Nantes...

(**) Vérif. rayon de courbure, travaux voies conséquents...

Votre avis



 





     


 

Accueil | COPYRIGHT| Projets | Limites de responsabilité | Contact | Forum

 Les logos et marques relatifs à ESG INFRA ainsi qu'à toutes les autres sociétés sont la propriété respective de leur auteurs.

 

© 2008 par COPYRIGHTFRANCE Property by B.Fourage Design M.Cénac